Il est cinq heures, Cancún s'endort

Publié le par Gaspard Fenicottero

.

.

Des oiseaux dingues

Chantent à tue-tête

Des touristes fument

Un dernier pète

.

Il est cinq heures

Cancún, s’endort

Cancún, s’endort

.

Les jacuzzis ne font plus de bruit

Et les palmiers sont fatigués

Il fait trop chaud sur la terrasse

Tandis que dedans la clim nous glace

.

Il est cinq heures

Cancún, s’endort

Cancún, s’endort

.

Les clubbers vont se coucher

Les taxis les font taxer

Les mecs bourrés vont dégueuler

Et les mexicains vont nettoyer

.

Il est cinq heures

Cancún, s’endort

Cancún, s’endort

.

Les hotels sont blindés,

Des touristes sont terrifiés,

Moi je suis trop décalé,

Et je vois le soleil se lever…

.

Il est cinq heures

Cancún, s’endort

Il est cinq heure

Je n’ai plus sommeil

.

.

.

Cancún, Mexique, 15 juillet 2014

Il est cinq heures, Cancún s'endort

Publié dans Récit de Voyage, Poèmes

Commenter cet article