Au stylo sur l'écran

Publié le par Gaspard Fenicottero

Pour l’angoisse je ne voudrai pas avoir le temps,

J’me contenterai bien de vivre en sifflotant.

Mais ma feuille blanche me regardera l’air sévère,

J’avale mes lignes de travers.

 

Demande à ma barbe si elle croit ma vie rasoir,

Je lui gratte le bouc, prie à la gloire de mon bic.

Un peu perdu entre le passé et le présent,

J’écris au stylo sur l’écran.

 

Une drôle d’obsession, y’en a qui construisent des ponts,

Avec des pierres qui donnent un sens à leur carrière

 

Moi j’ai un œil maintenant, et l’autre regarde derrière,

Jamais je ne vois plus loin, que ce dernier vers.

Au stylo sur l'écran

Publié dans Poèmes

Commenter cet article